Un radar qui détecte l'envoi de SMS au volant

Les américains continuent leurs recherches, pour interdire et pénaliser l’envoi de textos ou sms, tout en conduisant et de nouveaux projets sont annoncés chaque semaine, dont le dernier est un radar qui détecte l’envoi de SMS au volant. Problème de taille, comment savoir quel smartphone l’a envoyé, s’il y en a plusieurs dans la voiture, à cet instant il n’y a pas de réponse, car le radar ne sait pas encore faire la différence.

Un radar pour lutter contre l’envoi de SMS au volant

ComSonicsA New York, l’an dernier devant un tel phénomène, le gouverneur fit créer, près de 100 zones spécialement adaptées pour lire et envoyer des sms, avec  300 panneaux indicateurs qui les annonçaient bien à l’avance, zones disposées sur toutes les routes de l’état, après avoir rappelé a grands renforts de publicité que les sanctions avaient été largement augmentées, en retirant 5 points du permis de conduire au lieu de trois préalablement et une forte amende de 250 Dollars par infraction.

L’idée qui transpirait derrière tout cela, c’est un envoi SMS ou bien une lecture de SMS, cela peut attendre et le gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir, pour contrer les dangers qui peuvent résulter de telles pratiques.

L’envoi de SMS au volant est un phénomène qui n’est pas limité aux seuls conducteurs américains,  l’an dernier une étude de la Sécurité Routière en France faisait apparaître que 38 % des conducteurs lisaient leurs SMS au volant, ce pourcentage grimpant jusqu’à près de 70 %, pour les conducteurs âgés de moins de 35 ans. Ce phénomène est loin d’être limité, selon le baromètre d’AXA prévention, les femmes en général plus prudentes face aux dangers de l’alcool de la vitesse, utiliseraient plus l’envoi de sms et le lecture de sms que les hommes.

L’envoi de SMS au volant est réellement devenu un problème mondial d’actualité, près de 50 % des conducteurs  annglo-saxons échangent des SMS tout en conduisant, et de l’autre coté de l’hémisphère en Australie, un Australien sur six en fait autant. En Pensylvanie aux USA, l’étude du Collège King’s, indique que 80 % des jeunes écrivent des messages en conduisant, tout en indiquant que les statistiques sont formelles, et que les SMS finissaient par tuer plus que l’alcool, du moins pour la tranche des jeunes conducteurs.

Donc après les radars volants, les radars embarqués, les radars dans les véhicules de monsieur tout le monde, les radars sur les ponts, les radars fixes, et les radars « leurres », une nouvelle catégorie de radars est annoncée, les radars pour les SMS. Sur le principe similaire au pistolet utilisé par les motards pour contrôler les vitesses des véhicules, la société ComSonics, vient d’annoncer la prochaine sortie de son radar.

Limites et difficultés d’un radar qui détecte l’envoi de SMS au volant, comment faire pour bien identifier le conducteur, quand plusieurs smartphones sont présents dans un véhicule, pour l’instant pas de réponse, la technique utilisée est celle similaire à la recherche d’un câble coupé un appareil perforant ou un rongeur, il traite les ondes, une fois captées et décodées et c’est ainsi, qu’il différencie, un simple appel, d’un texte ou envoi de SMS. Autre question, comment faire, pour ne pas détailler le contenu d’un SMS qui est et doit rester confidentiel, la non plus, pour l’instant pas de réponse. Les demandes d’homologation sont en cours, et un jour prochain, nous les verrons aussi en Europe et bien entendu chez nous en France.

Autres informations :